Le blog retraite qu'il vous faut pour tout comprendre sur vos droits et votre pension retraite : c'est avec Perspectives Retraite !

Partager
cet article

Article

L’Assurance Vieillesse Volontaire, comment ça marche ?

MAJ : 03/01/2022

Auteur : Leïla Bikiny
RESPONSABLE RETRAITE - ASSOCIÉE
Temps de lecture : 7 min
L'Assurance Vieillesse Volontaire, comment ça marche ? Le guide Perspectives Retraite

Certaines personnes, qui ne sont pas affiliées de façon obligatoire, peuvent acquérir des droits en matière d’assurance vieillesse et invalidité en contrepartie du versement volontaire de cotisations (dit Assurance Vieillesse Volontaire). En effet, sans ces cotisations volontaires, votre pension de retraite sera très faible.

Table des matières

Vous partez travailler à l’étranger et vous ne souhaitez pas perdre vos droits retraite en France ?

Lorsque vous partez travailler à l’étranger, vous pouvez, de façon volontaire, cotiser pour votre retraite afin de continuer à accumuler des droits à la retraite française.

Vous pouvez cotiser :

  • Pour votre retraite de base à la Caisse des Français de l’étranger (CFE),
  • Pour votre retraite complémentaire à la Caisse de retraite des expatriés (CRE) pour tous les salariés, et à l’Institution de retraite des cadres et assimilés de France et de l’extérieur (Ircafex) pour les cadres.

Cette Assurance Vieillesse Volontaire peut être souscrite par vous ou par votre employeur. Dans ce cas, vous cotiserez doublement, en France et dans votre pays d’accueil. Mais attention, les trimestres correspondants ne compteront qu’une seule fois pour le calcul de vos droits à la retraite.

Retraite de base 2021 : Caisse des Français de l’Etranger (CFE)

Ressources annuelles Egale ou supérieures à 41 136€ Entre 20 568€ et 41 135€ Inférieures à 20 568€ Assurés moins de 22 ans
Base de calcul de la cotisation 41 136€ 30 852€ 20 568€ 10 284€
Montant trimestriel 1 824€ 1 368€ 912€ 456€

Sources CFE

Pour les retraites complémentaires pour expatriés se renseigner auprès de Malakoff Humanis.

Vous êtes travailleur indépendant expatrié ?

Vous êtes travailleur indépendant expatrié ou vous n’avez plus d’activité professionnelle après avoir été travailleur indépendant ?

Vous n’avez plus d’activité professionnelle et n’êtes pas éligible aux indemnisations de Pôle Emploi ? Vous ne cotisez donc plus pour votre retraite ? Comment faire pour continuer à collecter des trimestres ?

La faculté d’adhérer volontairement à l’Assurance Vieillesse Volontaire des travailleurs non-salariés est ouverte aux personnes suivantes, mais attention, vous disposez d’un délai de 6 mois, après la date d’effet de la radiation ou suivant le début de participation à l’activité de l’entreprise, pour effectuer votre demande :

  • personnes ayant exercé en dernier lieu une activité artisanale ou commerciale ou ayant exercé en tant que professionnels libéraux, qui ne peuvent prétendre en raison de leur âge au service de prestations de vieillesse, et n’exerçant aucune activité professionnelle susceptible de les assujettir à un régime d’assurance vieillesse obligatoire ;
  • propriétaire de fonds de commerce ayant exercé en dernier lieu une activité artisanale ou commerciale, qui cessent d’exercer directement cette activité en raison de la mise en location gérance de leur fonds, n’exerçant aucune autre activité professionnelle non salariée et n’étant affilié à aucun régime d’assurance vieillesse de non-salariés (régime des professions commerciales, artisanales, libérales ou agricoles) ;
  • travailleurs indépendants expatriés, quelle que soit leur nationalité, qui justifient d’une affiliation préalable à un régime obligatoire d’assurance maladie français pendant au moins 5 ans et qui exercent leur activité professionnelle artisanale ou commerciale ou libérale  hors du territoire français ;
  • personne participant habituellement à l’exercice d’une activité industrielle ou commerciale ou artisanale (autre que le conjoint marié ou pacsé du chef d’entreprise) sans être affilié à un régime obligatoire d’assurance vieillesse ; attention elles ne cotisent que sur la base de 1/3 du PASS
  • ancien conjoint collaborateur qui ne cotise plus au régime d’assurance vieillesse des travailleurs non-salariés des professions soit artisanales, soit industrielles et commerciales, soit libérales auquel le chef d’entreprise est affilié qui ne peuvent prétendre en raison de leur âge au service de prestations de vieillesse, et n’exerçant aucune activité professionnelle susceptible de les assujettir à un régime d’assurance vieillesse obligatoire.

Montants des cotisations annuelles 2022

Revenus annuels 20 568€ (50 % PASS) 30 852€ (75 % du PASS) 41 136€ (100 % du PASS) 13 712€ (1/3 du PASS)
Retraite de base 3 651€ 5 476€ 7 302€ 2 434€
Retraite complémentaire 1 440€ 2 160€ 2 906€ 960€
Invalidité/décès 267€ 401€ 535€ 178€
TOTAL ANNUEL 5 358€ 8 037€ 10 743€

Les cotisations de l’Assurance Vieillesse Volontaire sont prélevées au choix :

  • en 4 mensualités trimestrielles : 5 février, 5 mai, 5 août et 5 novembre ;
  • par prélèvement mensuel.

Vous assurez les fonctions de tierce personne ?

Les personnes assumant les fonctions de tierce personne sont, sur leur demande, affiliées à l’Assurance Vieillesse Volontaire pour les risques invalidité et vieillesse.

Cette faculté est accordée aux personnes qui, sans recevoir de rémunération, remplissent effectivement les fonctions et obligations de la tierce personne auprès de leur conjoint ou d’un membre de leur famille infirme ou invalide médicalement reconnu être dans l’obligation d’avoir recours, pour accomplir les actes ordinaires de la vie, à l’assistance constante d’une tierce personne.

Pour 2022 : la cotisation trimestrielle est de 969 €

Vous êtes chargé de famille ?

Le parent chargé de famille peut volontairement souscrire à l’Assurance Vieillesse Volontaire lorsqu’il se consacre à l’éducation au foyer d’au moins un enfant âgé de moins de 20 ans à la date de la demande d’adhésion.

Pour 2022 : la cotisation trimestrielle vieillesse est de 951 €

Pour 2022 : la cotisation trimestrielle invalidité est de 93 €

A savoir : la cotisation volontaire invalidité parentale peut être prélevée mensuellement sur les prestations familiales.

A noter : les sommes versées au titre de cotisations volontaires peuvent être déduites du revenu global de votre déclaration de revenus, elles sont donc déductibles ! Ainsi, cela permet une baisse du montant de vos impôts.

Vous souhaitez travailler à l’étranger, cotiser volontairement pour votre retraite, un bilan retraite, une liquidation retraite… L’accompagnement de Perspectives Retraite.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ces articles peuvent vous intéresser
Préparer sa retraite

Pourquoi faire appel à Perspectives Retraite ?

Lorsque vous faites appel à Perspectives Retraite, vous bénéficiez :

  • D’un interlocuteur unique, spécialiste et expert en retraite ;
  • D’une assistance sur toutes vos questions autour de la retraite et des réformes ;
  • D’un accompagnement clé-en-main et de prestations sur mesure selon votre besoin.
Selon votre situation personnelle,
Perspectives Retraite vous permettra de mieux préparer votre retraite !
Pour aller plus loin
1 retraite sur 7 erronée d'après le dernier rapport de la Cour des comptes (2021) : qu'en est-il de votre dossier et comment vous assurer que vous bénéficierez de tous vos droits à le retraite, sans erreur ?

Une retraite sur 7 erronée en 2021 : qu’en est-il de votre pension ?

Dans son rapport sur l’exercice 2021 de la branche vieillesse de la Sécurité sociale, la Cour des comptes épingle une nouvelle fois les dysfonctionnements récurrents touchant les calculs effectués au moment de la liquidation des retraites de base. Une retraite sur 7 serait erronée !
Alors, comment s’assurer que ça ne soit pas le cas pour son dossier retraite ?

LIRE LA SUITE

Partager
cet article

Perspectives Retraite votre partenaire pour la gestion de votre retraite
Merci pour votre confiance !

Votre demande a été prise en compte. Vous serez contacté(e) d’ici 48H par votre conseiller