Le blog retraite qu'il vous faut pour tout comprendre sur vos droits et votre pension retraite : c'est avec Perspectives Retraite !

Partager
cet article

Article

Améliorer sa pension de retraite : quel dispositif choisir ?

Auteur : Leïla Bikiny
RESPONSABLE RETRAITE - CO-GÉRANTE
Temps de lecture : 5 min
Comment améliorer sa pension de retraite ? Guide des 3 dispositifs à connaître.

Enfin la retraite ! Loisirs, vacances et temps libre… Mais avez-vous les revenus suffisants pour en profiter ? Savez-vous que vous pouvez travailler au-delà de l’âge légal de départ et du nombre de trimestres nécessaires ?

Bien évidemment, une étude est nécessaire pour permettre de déterminer quel est le dispositif le plus avantageux pour vous.

Perspectives Retraite vous présente ci-dessous les 3 différents dispositifs à connaître qui pourrait vous intéresser.

Table des matières

1. La surcote de votre retraite

La surcote est une majoration de la pension de retraite de base.

Pour ce faire, il faut dépasser :

  • L’âge légal de départ à la retraite
  • La durée d’assurance requise nécessaire à l’obtention du taux plein

Chaque trimestre travaillé et cotisé en plus majore le montant de la pension de retraite de base de 1,25 %.

2. Le cumul emploi-retraite

Le cumul emploi-retraite permet de cumuler vos pensions de retraite avec des revenus d’activité professionnelle. Il existe 2 dispositifs de cumul emploi-retraite, selon votre situation.

Le cumul emploi retraite intégral (sous conditions)

  • À partir de l’âge d’obtention de la retraite au taux maximum (aussi appelé retraite à “taux plein”, 67 ans pour les personnes nées en 1955 ou après)
  • Ou dès que vous avez à la fois 62 ans et la durée d’assurance nécessaire pour obtenir une retraite au taux maximum.

Vous pouvez ainsi cumuler intégralement vos revenus professionnels et vos pensions de retraite dès le premier jour de votre retraite. Mais vous n’acquérez plus de droits, ni sur le régime de base, ni sur celui de la retraite complémentaire.

Le cumul emploi retraite plafonné

Si vous ne respectez pas les conditions ci-dessus du cumul emploi-retraite intégral, le cumul de vos pensions de retraite et de vos revenus est plafonné et le total ne pourra pas excéder un certain montant.

  • Pour les salariés dans le privé : la moyenne mensuelle des 3 derniers mois civils de revenus professionnels ou 1,6 fois le SMIC mensuel (si ce montant est plus avantageux). Soit 2 686,32 € par mois depuis le 1er août 2022 ;
  • Dans le public : les revenus ne doivent pas dépasser 1/3 du montant annuel brut de la pension de retraite
  • Pour les artisans commerçants : les revenus annuels ne doivent pas excéder la moitié du PASS (Plafond Annuel de la Sécurité Sociale), soit 20 568 € en 2022.
  • Pour les professions libérales : les revenus professionnels doivent être inférieurs au PASS (Plafond Annuel de la Sécurité Sociale), soit 41 136 € pour l’année 2022.

En cas de dépassement, le montant de la pension de retraite sera réduit jusqu’à ce que le cumul atteigne le plafond.

Toutefois, si vous reprenez une activité dans un autre régime social (exemple : salarié reprenant une activité non salariée), il est possible de bénéficier d’un cumul intégral même si vous n’avez pas atteint le taux plein ! Il s’agit du cumul inter régime.

3. La retraite progressive

La retraite progressive permet de réduire son temps de travail tout en percevant une partie de ses pensions de retraite, ce dispositif permet un passage en douceur à la retraite.

Il est ouvert dans tous les régimes, sauf pour les professions libérales et les fonctionnaires.

Depuis le 1er janvier 2022, les salariés en forfait jours, dont la nature des fonctions ne leur permet pas d’appliquer l’horaire collectif (et donc d’être à temps partiel), bénéficient également du dispositif de retraite progressif.

Les professionnels suivants en bénéficient également depuis cette date :

  • Les VRP ;
  • Les dirigeants de société et mandataires sociaux assimilés salariés.

Les conditions pour bénéficier de la retraite progressive

  • Avoir au moins de 60 ans,
  • Réunir au minimum 150 trimestres tous régimes de base confondus,
  • Exercer une activité professionnelle à temps partiel représentant entre 40 % à 80 % d’un temps plein.

Attention, certaines catégories de personnes ne peuvent pas bénéficier de la retraite progressive :

  • Artisan taxi affilié à l’assurance volontaire
  • Les salariés dont le contrat de travail est intermittent

Le montant de la fraction de pension perçue par l’assuré est calculé sur la base des droits qu’il a acquis. Elle sera versée proportionnellement au temps de travail. Ce dispositif est cumulable avec la surcote.

Lequel choisir parmi les trois dispositifs ?

Choisir la surcote

Elle permet d’augmenter le montant de votre retraite de base, mais elle impacte également vos retraites complémentaires.

Choisir le cumul emploi-retraite

En cumul intégral : cumul complet des pensions de retraite et revenus professionnels, mais vous continuez à cotiser sans que cela vous permette d’acquérir de nouveaux droits à la retraite. Le montant de votre pension retraite n’augmentera pas après avoir cessé votre activité professionnelle.

En cumul partiel : intéressant lorsque les revenus permettent d’effectuer un cumul sans réduction de sa pension retraite (voir ci-dessus les conditions). Dans ce cas, la pension de retraite jusqu’à cette limite permet une augmentation des ressources. Il faut faire des calculs ! Cette situation ne permet pas d’acquérir de nouveaux droits à la retraite.

Choisir la retraite progressive

Elle n’est pas accessible dans tous les régimes mais permet l’acquisition de nouveaux droits à la retraite. Si l’activité professionnelle en retraite progressive est obligatoirement à temps partiel, vous avez la possibilité de demander à cotiser sur la base d’un temps plein. Cette solution est idéale pour une transition en douceur vers la retraite. Lors du passage à votre retraite définitive, vos pensions seront recalculées en tenant compte de ces nouveaux droits acquis.

Le conseil de notre expert retraite

Vous êtes déjà à temps partiel, vous avez 60 ans et vous avez 150 trimestres validés, vous devez demander votre retraite progressive ! Vous augmenterez ainsi vos revenus mensuels sans rien changer à vos habitudes !

Vous êtes à temps plein, vous devez juste demander à votre employeur de passer à temps partiel (attention il n’a aucune obligation), il vous suffira de transmettre votre contrat de travail à temps partiel à vos caisses de retraite.

Optimiser sa retraite avec Perspectives Retraite

Comme vous pouvez le constater, cette démarche est technique et chaque dossier est un cas particulier. Il est indispensable d’effectuer des simulations et des projections sur 20/25 ans pour effectuer le bon choix.

Pour pouvoir bénéficier d’un accompagnement personnalisé pour anticiper, appréhender, comprendre le montant de votre future pension de retraite, notre cabinet d’experts Perspectives Retraite est à votre disposition pour vous accompagner.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ces articles peuvent vous intéresser
Le guide pour mettre en place un PER (plan d'épargne retraite)

Comment optimiser votre retraite avec un PER ?

Cela ne vous viendrait pas à l’idée d’ouvrir un PER, sans avoir au préalable réalisé une étude retraite auprès d’un professionnel, afin de connaître le niveau de vos régimes obligatoires de base et complémentaires.

Ceci étant fait, le plan d’épargne retraite est principalement un placement d’épargne à long terme dont l’objectif est de fabriquer une retraite supplémentaire. Cette épargne est vivement conseillée quels que soient vos revenus et permet également de réduire votre impôt sur le revenu.

LIRE LA SUITE
Préparer sa retraite

Pourquoi faire appel à Perspectives Retraite ?

Lorsque vous faites appel à Perspectives Retraite, vous bénéficiez :

  • D’un interlocuteur unique, spécialiste et expert en retraite ;
  • D’une assistance sur toutes vos questions autour de la retraite et des réformes ;
  • D’un accompagnement clé-en-main et de prestations sur mesure selon votre besoin.
Selon votre situation personnelle,
Perspectives Retraite vous permettra de mieux préparer votre retraite !
Pour aller plus loin
1 retraite sur 7 erronée d'après le dernier rapport de la Cour des comptes (2021) : qu'en est-il de votre dossier et comment vous assurer que vous bénéficierez de tous vos droits à le retraite, sans erreur ?

Une retraite sur 7 erronée en 2021 : qu’en est-il de votre pension ?

Dans son rapport sur l’exercice 2021 de la branche vieillesse de la Sécurité sociale, la Cour des comptes épingle une nouvelle fois les dysfonctionnements récurrents touchant les calculs effectués au moment de la liquidation des retraites de base. Une retraite sur 7 serait erronée !
Alors, comment s’assurer que ça ne soit pas le cas pour son dossier retraite ?

LIRE LA SUITE
Être au chômage à 50 ans ou plus : quel impact sur votre retraite et comment faire pour optimiser ses droits ?

Chômage à 50 ans : qu’en est-il de vos droits retraite ?

Les demandeurs d’emploi de plus de 50 ans sont les plus concernés par le chômage de longue durée, du fait de la réticence des entreprises à embaucher un salarié expérimenté. Face à cela, certaines règles de l’assurance chômage ont été aménagées pour les demandeurs d’emploi de plus de 50 ans.

LIRE LA SUITE

Partager
cet article

Perspectives Retraite votre partenaire pour la gestion de votre retraite
Merci pour votre confiance !

Votre demande a été prise en compte. Vous serez contacté(e) d’ici 48H par votre conseiller